So Solaire

Equateur: au moins 1.200 barils de brut se déversent sur une plage

Admin FCE

20 juil. 2023 – 20:35

Au moins 1.200 barils de pétrole brut se sont déversés sur une plage touristique du nord-ouest de l’Equateur à cause d’une fuite dans un terminal pétrolier, a annoncé jeudi le gouvernement.

Au moins “1.200 barils de brut léger (se sont déversés) sur quatre kilomètres linéaires depuis le point où se trouve le terminal Balao” de l’entreprise publique Petroecuador, a indiqué le ministre de l’Environnement José Antonio Davalos à la chaîne Ecuavisa.

La fuite s’est produite mercredi vers 04H30 heure locale (09H30 GMT). Jeudi, la quasi totalité de la plage avait pu être nettoyée. Des barrières flottantes ont été installées pour contenir le brut qui s’est déversé en mer.

Des images diffusées par les forces armées montrent une longue nappe de pétrole recouvrant partiellement cette plage située dans la province d’Esmeraldas.

“Beaucoup de crabes, de poissons et très probablement d’oiseaux ont été touchés”, a déploré le ministre de l’Environnement, ajoutant que la compagnie pétrolière allait devoir indemniser les pêcheurs affectés par la pollution.

Sur décision de la ville d’Esmeraldas, la plage a été fermée pour assurer la sécurité des visiteurs.

Le déversement, qui a pu être maîtrisé, a été causé “par le débordement d’un réservoir”, a expliqué Rafael Armendariz, directeur des transports de Petroecuador, lors d’une conférence de presse.

La compagnie pétrolière Petroecuador a ouvert une enquête pour déterminer les causes de la fuite.

“Nous n’excluons aucune hypothèse, qu’il s’agisse d’une défaillance mécanique, d’un problème opérationnel, d’une négligence ou même d’un sabotage”, a indiqué Ramon Correa, directeur général de Petroecuador.

230720183049.sjqmpzxi
© 2023 AFP
20 juil. 2023 – 20h31

Ajouter un commentaire